Ma première motivation photographique a été d'immortaliser des événements, parfois fugitifs.Ma passion animalière m'a poussé à photographier la nature que certains détruisent. Depuis quelques années, j'ai ajouté d'autres sujets. La pratique Photoshop depuis 2002 et je remercie Mme Bernard de Thionville de m'avoir mis le pied à l'étrier.

Bonne visite des galeries des photographes de Grand Angle.

 

Jean-Claude.


Commentaires: 5
  • #5

    Jean-Claude (mardi, 07 avril 2020 15:24)

    Merci Noëlle et Monique.
    Pour ce qui est des photos de nature, pas de bricolage en général. J'essaie de croiser le regard des animaux même très petits en me mettant à la hauteur de ces derniers. Le face à face avec le papillon, s'est fait d'une façon curieuse. Celui-ci voletait de fleur en fleur puis un nuage à fait baisser la lumière. Le papillon s'est mis par terre et comme paralysé n'a plus bougé me laissant le temps de ramper vers lui et de prendre de très près. Le soleil revenu, il est reparti tranquillement...Ce fut une très belle rencontre que l'on ne peut pas oublier.

  • #4

    Noelle (lundi, 06 avril 2020 12:00)

    Magnifique !
    Merci pour tous les efforts que tu fais pour nous mener vers la photo artistique.
    Cela donne une autre dimension à la photographie animalière et j'ai hâte d'arriver à ces résultats.

  • #3

    Monique (lundi, 06 avril 2020 10:35)

    J'ai un petit coup de coeur pour la macro prise de face et aussi un petit faible pour la composition avec les coquelicots.

  • #2

    Jean-Claude (dimanche, 05 avril 2020 10:55)

    Merci Jean-Yves pour ton analyse.
    Ce qui m'a interpelé c'est le contraste entre la modernité des structures de l'hôpital et l'église (Crépy)
    Je venais chaque midi dans cet hôpital pour faire manger ma mère. L'église représentait pour moi la mort à ce moment. C'est effectivement une histoire toute personnelle.
    J'ai eu un diplôme de créativité au régional 2020
    Pour moi ton analyse est bonne.

  • #1

    Jean-Yves Ribeirix (samedi, 04 avril 2020 09:35)

    Il est difficile de donner une impression ou un ressenti en regardant pour la première fois une photo , j’ai toujours essayé avant tout de comprendre et de m’imaginer ce que ressentait le photographe en appuyant sur le déclencheur de son appareil.
    J’ai donc décidé de donner mon humble avis que sur la première photo car il me faudrait une journée pour toutes les analysées .
    Au premier abord sans connaître le pourquoi de cette photo j’ai été submergé par le graphisme de celle-ci.
    Cet enchevêtrement de lignes de fuite verticale m’a dans un premier temps déconcerté puis ma vision de l’histoire, et le cheminement de mon esprit au travers de celle-ci c’est peut à peut éclairer.
    Le premier plan franchit aidé par les lignes horizontales, l’effet de vignétage et la profondeur des gris, le cheminement de mon analyse m’a mené au second plan de la photo .
    Les fines ligne de cette cathédrale presque minimisée font toute la force de l’histoire racontée.
    Une mise en opposition de deux architectures mais aussi toute la verticularitée des lignes.
    Je pourrai presque dire qu’il y a deux photo en une.
    J’arrête ici mon analyse car mon vécu personnel et ma sensibilité a une image ou à un fait peuvent automatiquement influencer celle-ci.
    ( j’adore le noire et blanc )......!!!